Le site est destiné à s'initier et à se perfectionner au jeu d'échecs. L'apprentissage se fait par le biais de courtes vidéos.

Bienvenue sur Je joue aux échecs !

Les cours et les vidéos d'apprentissage du jeu sont le fruit de vingt années d'expérience dans le milieu scolaire.

 

Chaque année, plus de 400 élèves suivent ce cours d'échecs.

Ce site est dédié à ces enfants et à leurs familles,il est un support à l'enseignement donné. Il permet de consolider les notions vues à l'école, mais aussi de se perfectionner.

 

Le site est ouvert aussi à tous ceux qui souhaitent apprendre à jouer. Voici le progamme :

 

Découvrez le site.

Présentation du site en vidéo : cliquez ici

Pourquoi apprendre à jouer au jeu d'échecs?

Vous avez accès au cours ou aux exercices donnés durant la séance d'échecs de votre enfant. Il suffit de cliquer sur la rubrique souhaitée et vous serez dirigé automatiquement vers le cours. 

En cliquant sur le mot "Le Sommaire", vous aurez accès au sommaire en images.

A.J'apprends à jouer

Ce chapitre est consacré aux bases du jeu, on y aborde toutes les règles du jeu. Votre enfant les découvre sur plusieurs séances avec des exercices et des jeux.

1.L'échiquier-Le placement des pièces

L'apprentissage débute en général dès la classe de Grande Section(en moyenne section dans certaines écoles), l'enfant se familiarisera à se situer sur l'échiquier, il devra mettre une pièce sur une case donnée(par exemple la case e4) ou nommer la case montrée sur l'échiquier.

2.Les déplacements des pièces

Nous commençons par le déplacement du pion, celui-ci est montré sur l'échiquier mural au tableau, puis nous jouons qu'avec les pions, le but est d'en capturer le plus possible. Nous poursuivrons avec le déplacement de la tour, ensuite le fou, la dame, le roi et nous terminons avec le cavalier. Nous restons une à deux séances sur chaque pièce(3 séances pour les moyens et grandes sections). A partir de la classe de Cp l'enfant consolidera ses acquis par le biais d'exercices sur le déplacements des pièces, vous pouvez y accéder en cliquant ici.

3.Le but du jeu

L'histoire du jeu est évoquée afin de comprendre d'où vient les mots: "échec et mat". Après l'explication du but du jeu votre enfant s'entrainera, par le biais d'exercices, à faire échec et mat avec chacune des pièces de l'échiquier.

4.Les notions et coups spéciaux

Le premier coup que nous abordons après le but du jeu est le roque. Avant l'apprentissage de ce coup, votre enfant fait l'expérience que le roi est vulnérable, il se fait attaqué facilement, d'où la nécessité de le protéger. Puis nous abordons les principes de base de l'ouverture: comment bien sortir ses pièces au début de la partie? Nous voyons ensuite la promotion que nous avons évoqué avec le déplacement du pion. On poursuit avec la valeur des pièces afin que l'élève se familiarise avec le force de ces pièces. Et nous terminons par la prise en passant: coup particulier et plutôt rare dans une partie d'échecs.

5.Les mats élémentaires

C'est une rubrique très appréciée par l'élève, car on y apprend à faire échec et mat en seulement 4 coups: le mat du berger!

J'enseigne le mat de l'escalier: comment terminer une partie d'échecs lorsqu'on a capturé toutes les pièces ou presque de l'adversaire?

D'autres mats élémentaires:

Comment faire échec et mat avec une dame et son roi contre le roi adversaire?

Quelle est la technique pour gagner avec une tour et un roi contre le roi adversaire?

 

Le jeu d’échecs, par rapport à beaucoup d'autres jeux à règles, présente l’avantage de véhiculer une image de jeu intellectuel favorisant une identification valorisante et d’offrir une richesse de déplacements, de tactique, de stratégie difficilement égalable.

1.Apport pédagogique du jeu d’échecs

En 1925 Diakov, Petrovsky et Rudik ont testé douze forts joueurs du Tournoi international de Moscou. Nobert Engel et Jacques Dextreit, auteurs de Jeux d'échecs et sciences humaines, avancent que cette étude a posé le jeu d’échecs en activité sérieuse, en méthode remarquable d’auto développement des capacités intellectuelles. Engel soutient que le projet pédagogique autour des échecs est fondé sur deux principes : utiliser la motivation quasi spontanée de l’élève pour les échecs en vue de susciter un intérêt ou de faciliter la compréhension vis-à-vis d’autres disciplines ; ensuite faire usage de l’univers artificiel créé par la règle du jeu comme modèle d’études de situations concrètes. En fait l’apprentissage du jeu favorise le développement de précieuses facultés : concentration, réflexion, créativité et anticipation, mémoire, maîtrise de soi, logique, notion de synthèse…

a. La concentration

Lorsque l’enfant va débuter une partie, il va très vite faire abstraction de tout ce qui l’entoure, et finalement se concentrer sur les déplacements des premières pièces apprises pour le débutant, ou sur la stratégie pour le confirmé. Il apprendra rapidement que sa victoire n’est pas due au hasard, mais à sa faculté de concentration, et qu’une simple distraction durant la partie peut lui coûter la victoire.

La suite en cliquant ici

Faire un don à partir de 1€

 

B.Je me perfectionne

Plus de 1000 vidéos sont à votre disposition.

D'autres seront ajoutées prochainement.

  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • w-googleplus

© 2015-2020 Je joue aux échecs.